FlyView Paris : embarquement immédiat pour l’Egypte

A l’occasion de sa réouverture post Covid, FlyView Paris, spécialiste des expériences en réalité virtuelle, propose un nouveau voyage immersif au cœur des pyramides d’Egypte. En attendant de pouvoir se rendre au pays des pharaons, pas besoin de test PCR pour embarquer virtuellement à destination des plateaux de Saqqarah et de Gizeh, à la recherche des trésors de Djeser, Snéfrou, Khéops, Képhren et Mykérinos !

©  FlyView Paris – Casque de réalité virtuelle à 360° vissé sur la tête, confortablement installé sur des fauteuils tournants, on s’envole dans un autre monde ! La vision immersive permet de voir de tous les côtés, n’oubliez pas de lever la tête !

Parés pour un embarquement immédiat au pays des pharaons ? Rendez-vous au 30 rue du 4 septembre, à deux pas de l’Opéra Garnier. Pour sa réouverture le 9 juin 2021, FlyView Paris sort le grand jeu avec une exclusivité mondiale qui vous emmène en Egypte. Un voyage hors du commun, à l’aide d’un casque de réalité virtuelle à 360°, confortablement installé sur un fauteuil qui tourne sur lui-même. Une expérience totale tout autour de vous, comme si vous y étiez !

Non seulement c’est une prouesse technologique au réalisme saisissant donnant vraiment l’impression d’être sur place, mais en plus, c’est une expérience ludique et très instructive, une mine d’informations passionnantes sur l’Egypte antique. De quoi susciter des vocations de futurs égyptologues !

Le voyage débute par le survol de la pyramide à degré de Djeser sur le plateau de Saqqarah, à 30 km au sud du Caire. Conçu par l’architecte Imhotep, la première construction pyramidale de l’histoire de l’humanité a été édifiée il y a 4 700 ans ! C’est dans cette nécropole que 59 sarcophages en parfait état, bien qu’étant âgés de plus de 2 500 ans, ont été retrouvés en octobre 2020. Le public pourra les admirer au Grand Musée égyptien qui sera inauguré fin 2021 près des pyramides de Guizeh.

©  FlyView Paris – La pyramide de Meïdoum du pharaon Snéfrou, première tentative de pyramide à faces lisses.

Deuxième étape de notre périple, la pyramide de Meïdoum commanditée par le pharaon Snéfrou. C’est le stade intermédiaire entre la pyramide à degré de Djeser et la pyramide à face lisse que réalisera son fils le pharaon Khéops. Grâce à FlyView, on pénètre à l’intérieur de la fausse pyramide comme la surnommèrent les Arabes, car le temps ayant fait son oeuvre, elle ne ressemble plus vraiment à une pyramide… C’est parti, nous voilà dans la peau d’Indiana Jones !

©  FlyView Paris – On pénètre à l’intérieur des pyramides.

Aujourd’hui inaccessible au public, l’intérieur des pyramides s’ouvre aux « FlyViewnautes », qui explorent tels les premiers archéologues les galeries et chambres secrètes qui protégèrent durant des millénaires les dépouilles sacrées des pharaons et leur trésor.

©  FlyView Paris – Le Sphinx gardant les pyramides au plateau de Gizeh.

Troisième étape de l’aventure, la plus grandiose : en route pour le mythique plateau de Gizeh ! On survole l’un des plus majestueux sites de la planète et l’un des plus emblématiques : le Sphinx gardant les trois pyramides de Khéops, Khéphren et Mykérinos. Que d’émotions en faisant le tour de la plus grande statue monolithique du monde ! En s’approchant de ses pattes gigantesques, une voix off raconte les diverses hypothèses expliquant le nez cassé de l’animal mythologique au corps de lion et à visage humain : Obélix ? Un boulet de canon des hommes de Napoléon Bonaparte lors de la bataille des pyramides le 21 juillet 1798 ? « Soldats, songez que du haut de ces pyramides, 40 siècles vous contemplent » harangue le futur empereur des Français.

©  FlyView Paris – La pyramide de Khéops vue du ciel.

En attendant, c’est nous qui contemplons ce site merveilleux du haut de la pyramide de Khéops. On aperçoit au loin la tentaculaire mégalopole du Caire qui s’approche inexorablement du site de Gizeh, tandis que dans la direction opposée, les dunes du désert s’étendent à perte de vue. La voix off nous rappelle que l’on survole ce qui fut la plus haute construction humaine pendant plusieurs millénaires du haut de ses 146 mètres (137 de nos jours). Après Meïdoum, on pénètre cette fois-ci dans les entrailles de la plus grande des pyramides, la seule des sept merveilles du monde antique qui soit parvenue jusqu’à nous. On aperçoit le sarcophage du pharaon, mais il est vide, les pilleurs sont passés avant nous il y a bien longtemps !

©  FlyView Paris – Sur les traces d’Indiana Jones à la recherche du trésor perdu.

Deuxième tentative, on explore l’intérieur de la pyramide de Képhren, sur les traces de l’archéologue amateur italien Belzoni, le premier à ouvrir ce tombeau géant. Pensez à bien tourner la tête à la recherche d’un indice… Vous la voyez la marque de son passage ? Une inscription mentionnant la date du 2 mars 1818. Belzoni pensait vraiment trouver la momie du pharaon et son trésor, mais une fois encore, des pillards étaient déjà venus il y a des siècles…

A la recherche du trésor perdu des pharaons

Il reste encore une chance, la petite dernière, Mykérinos. C’est reparti pour un tour, on longe un étroit couloir, cette fois-ci, sur les traces de l’archéologue anglais Richard William Howard Vyse. Ce dernier trouva bien le sarcophage en granit du pharaon Mykérinos. Il l’embarqua à bord d’un navire pour le rapporter au British Museum de Londres, mais le sarcophage n’arriva jamais en Angleterre, et son destin demeure un mystère, un de plus… Le périple égyptien s’achève, laissant des rêves plein la tête et des étoiles plein les yeux, et des envies de voyages au pays des pharaons !

Mais ce n’est pas fini ! Si nous n’avons pas pu voir de momie en Egypte, il reste encore une chance d’en apercevoir à Paris : optez donc pour une autre aventure FlyView : Paris caché. Même principe, sauf que là, on découvre des endroits de la capitale comme on ne les verra jamais, souvent inaccessibles au public. Par exemple, les sept momies égyptiennes rapportées par Bonaparte lors de sa campagne d’Egypte. Elles sont enterrées dans le jardin des Tuileries avec leur sarcophage, précisément à l’endroit où les insurgés des Trois Glorieuses ont été inhumés dans la précipitation des événements des 27, 28 et 29 juillet 1830.

On visitera ainsi l’intérieur de la Colonne de Juillet qui trône sur la place de la Bastille, où prend place un étroit escalier en colimaçon de 200 marches permettant d’accéder au sommet. Elle est fermée au public depuis 1985, c’est donc un sacré privilège pour les passagers FlyView ! Après un dernier coup d’oeil sur le canal Saint-Martin qui coule juste au-dessous de la colonne de Juillet, on a droit à une reconstitution de la prison de la Bastille à son emplacement d’origine.

Paris Caché : téléportation dans des lieux inacessibles de Paris !

Quittons le canal Saint-Martin, mais restons dans les sous-sols, cette fois-ci, sous la Tour Eiffel. La salle des machines n’a pas changé depuis 1889, et vous ne pourrez pas l’admirer autrement que via FlyView ! La montée de la Grande Dame se poursuit sur le toit d’un ascenseur jusqu’à l’antenne du sommet. Et là encore, personne ne peut admirer ce point de vue autrement que par FlyView, car les nombreuses ondes émises sont dangereuses pour la santé. La visite continue à la Sainte-Chapelle et ses incroyables vitraux, puis sous la verrière du Grand Palais, où douze éléphants plus vrais que nature, montés les uns sur les autres, donnent une idée de la hauteur des lieux. Les toits de Paris, Montmartre et le Sacré Cœur concluent la visite. Il est temps de revenir au 30 rue du 4 septembre.

Paris Caché est très ludique, on apprend plein d’anecdotes croustillantes. Saviez-vous par exemple que le corps de Marie Curie au Panthéon était inhumé dans un cercueil en plomb pour éviter tout risque d’irradiation ? En effet, il est toujours radioactif ! Particulièrement recommandé pour les enfants, Paris Caché vous apportera d’autres surprises que l’on vous laissera découvrir…

©  FlyView Paris – L’une des salles de décollage pour le survol en jetpack.

Vous voulez un bonus ? La deuxième expérience coûte 10 euros au lieu de 19,50 pour la première. Après Pyramide et Paris Caché, on peut choisir L’incroyable survol, l’attraction d’origine où l’on survole en jetpack les monuments de Paris et sept merveilles du monde de la Grande Muraille de Chine aux chutes Victoria. Autre possibilité, Revivre Notre-Dame, passionnant documentaire où l’on voit la cathédrale avant, pendant et après l’incendie, avec des témoignages du recteur de la cathédrale Patrick Chauvet, de la maire de Paris Anne Hidalgo et du général Jean-Louis Georgelin, en charge de la reconstruction. Une expérience plus émotionnelle, peut-être moins adaptée au jeune public. Dans tous les cas, les 18 minutes de chaque film passent trop vite, on voudrait rester encore un peu ! Bluffant…

Publié par Nicolas Pelé

Le voyage est la passion de ma vie : chaque départ est une aventure, peu importe la destination, et chaque fois que je prends l'avion, c'est comme la première fois.

2 commentaires sur « FlyView Paris : embarquement immédiat pour l’Egypte »

  1. Salut, oui j’ai testé et c’est vraiment bluffant, tu te retrouves vraiment en Egypte, au-dessus des pyramides, dans des galeries souterraines, ou encore dans les principaux monuments de Paris, dans des endroits que tu ne pourrais pas voir autrement, comme la salle des machines sous la Tour Eiffel, l’intérieur de la Colonne de Juillet place de la Bastille, etc…

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :